Glossaire

Réservoir de biodiversité

Les « réservoirs de biodiversité » (parfois dénommés « cœurs d'habitat » ou « noyaux de biodiversité ») sont en France l'une des quatre composantes majeures de la la Trame Verte et Bleue dans le cadre de laquelle ils doivent être cartographiées ou sont encore à cartographier (les trois autres grands éléments, complémentaires, à prendre en compte et à cartographier étant les corridors écologiques, les zones-tampon et la matrice)

Ce sont des espaces dans lesquels la biodiversité est la plus riche ou la mieux représentée, où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie et où les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement en ayant notamment une taille suffisante, qui abritent des noyaux de populations d'espèces à partir desquels les individus se dispersent ou qui sont susceptibles de permettre l'accueil de nouvelles populations d'espèces.

Les réservoirs de biodiversité comprennent tout ou partie des espaces protégés et les espaces naturels importants pour la préservation de la biodiversité (article L. 371-1 II et R. 371-19 II du code de l'environnement).


RNU

Règlement National d'Urbanisme

Dans les communes ne disposant pas d'un Plan local d'urbanisme, d'une carte communale ou d'un document en tenant lieu, les dispositions réglementant la construction sont fixées par le règlement national d'urbanisme. Ces règles sont codifiées aux articles R. 111-1 à R. 111-27 du code de l'urbanisme.

Voir constructibilité limitée.


PAGE sur 0 ( TOTAL RECORDS)